L'Amicale

Fermer Présentation

Fermer Expositions

Fermer Publications

Nos recherches

Fermer Aidez-nous !

Fermer Ay sur Moselle

Fermer Biographies

Fermer Historique

Fermer Thématiques

Dernière MAJ

14 octobre 2011

Visites

 23014 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Thématiques - La Moselle
Dans son ouvrage de 1989 « Talange à travers les âges », M. l’archiprêtre Paul MAIRE indique que le cours de la Moselle a été déplacé vers l’est, depuis Hauconcourt jusqu’à Bousse, voici quelques siècles, pour favoriser le fonctionnement des moulins à eaux. En fait, on n’a pas modifié le cours de cette rivière, mais éliminé un de ses bras. En effet, en 1705 le fleuve faisait une boucle entre Talange et Hagondange. Le bras le moins important passait à proximité du château de Talange, en suivant certainement le lieu dit « les vieilles eaux ». L’altitude est en effet la même dans la Ponte qu’au niveau du moulin d’Ay : 159m.
Moselle1.jpg

La date exacte de la suppression de ce bras du fleuve n’est pas connue. Les travaux ont dû durer plusieurs décennies. Mais il est probable que la Moselle ne coulait plus à proximité immédiate de Talange dès 1720. En effet, Georges ADNER signale comme dîmes novales : « L’ancien lit de la Moselle depuis la grande rivière jusqu’à la fontaine Hagondange, qui fait la séparation des bans de Talange et d’Ay, défriché en 1720 ».
Moselle2.jpg

La Ponte elle-même, une île avant 1700, était cultivée, généralement par des laboureurs d’Hagondange. Les terrains appartenaient à l’abbaye Saint Pierre de Metz. Elle était délimitée par un petit ruisseau qui faisait frontière entre Ay et Talange. On a construit un talus (en quadrillé sur le plan) qui empêchait l’arrivée de l’eau dans l’ancien bras mort. Un autre talus, un peu plus au nord, régularisait le fleuve au cours de son passage sur le ban de Mondelange. Dans le fleuve lui-même, de petits murets furent érigés (en pointillés) dirigeant l’eau vers le moulin, un autre empêchant l’érosion du talus après Talange. Ces murets sont encore visibles à l’heure actuelle, en particulier celui se dirigeant vers le moulin. Après le moulin, on a construit un autre muret, ce qui provoqua ce que nous appelions un bras mort. Lorsque le débit du fleuve était important, il y avait à cet endroit des tourbillons qui faisaient la joie des baigneurs des années 1950 (Extraits).

Documentations et extraits :
- Talange de ses origines à 1900 par Messieurs KILBERTUS Gérard et SACCANI Aldo.

Rédaction:
Christian JEAN


Date de création : 11/10/2009 @ 22:59
Dernière modification : 17/10/2009 @ 00:21
Catégorie : Thématiques
Page lue 811 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^