L'Amicale

Fermer Présentation

Fermer Expositions

Fermer Publications

Nos recherches

Fermer Aidez-nous !

Fermer Ay sur Moselle

Fermer Biographies

Fermer Historique

Fermer Thématiques

Dernière MAJ

14 octobre 2011

Visites

 24163 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Thématiques - La Seconde Guerre Mondiale

Au 12 mars 1938, Ay sur Moselle compte 660 habitants dont 132 familles de travailleurs industriels, 24 familles de cultivateurs, 21 familles sans dénominations (rentiers), 9 familles de commerçants.
- M. Ernest PIERSON en est le Maire depuis le 9 août 1937. Il a comme 1er adjoint M. Eugène Gand.
- Le conseil municipal est composé de Messieurs Edmond Birtz, Marcel Deville, Charles Grosse, Georges Weimerskirch, Paul Zimmer, Auguste Colson, François Nockels, Charles Pelte, Ernest Rosaire et Robert Giry.
- L’abbé Louis MARSAL est curé du village.
- M. Camille Larue, instituteur depuis 1921, est secrétaire de mairie et organiste à l’église.

Le village est en grande partie de confession catholique et compte quelques familles juives. Devant de nombreuses maisons, on trouve le traditionnel tas de fumier (usoir) typiquement lorrain. Plus le tas est important, plus son propriétaire est aisé.

La France déclare officiellement la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939 à 17 heures.


guerre1.jpg
Télégramme reçu à la mairie d'Ay sur Moselle le 1er septembre 1939
 

Du fait de la présence de trois ponts enjambant la Moselle, les autorités militaires surveillent tout particulièrement notre village.  En effet, outre les deux ponts routiers à sens unique construits juste avant 1938, l’armée a réalisé un embranchement de chemin de fer depuis Hagondange pour permettre l’approvisionnement des ouvrages fortifiés de la ligne Maginot.  Les ponts sont gardés dès la fin de la drôle de guerre et une batterie de DCA les protège.  Le village n’étant pas situé en zone de combat, il se voit attribuer une activité de réserve pour les troupes.  Un hôpital militaire dirigé par des Canadiens s’installe au château de Logne. Des Anglais du corps expéditionnaire arrivent au village puis le quittent pour rejoindre Dunkerque.  Différentes compagnies du génie, légion étrangère et la 83ème compagnie de transports autonomes de chars de combat sont stationnées dans notre commune divisée en secteurs.  Les hommes sont logés chez l’habitant.

Le 14 juin 1940, les autorités militaires donnent l’ordre de faire sauter les ponts de la Moselle.

Les premiers soldats allemands que voient les habitants en juillet 1940 sont deux cyclistes.  L’administration germanique s’installe très vite. Le français est déclaré langue interdite. Les enseignes de commerce, le nom des rues et des localités sont germanisés.

Ay sur Moselle s’appelle AICH an der Mosel.

En novembre 1940, les habitants d’Ay sont expulsés.
 

Nombre d’expulsés enregistrés en gare de Lyon-Brotteaux.

Date Nombre Département d'accueil
12.11.1940 1 Ardèche
16.11.1940 1 Haute Vienne
17.11.1940 186 Gers – Tarn – Ardèche
20.11.1940 10 Haute Garonne
18.04.1941 9  

Les premiers « siedler » prennent possession des maisons et des fermes laissées libres. Les maîtres d’école sont replacés par des enseignants venant d’Allemagne. Des Polonais déportés arrivent pour aider les cultivateurs. Le village compte deux représentants de l’ordre : un policier en retraite plutôt sympathique et un jeune gendarme très fanatique.

Les cartes d’alimentation sont établies et le rationnement mis en place. A partir de 12 ans, les enfants travaillent à la moisson, ramassent les doryphores tout comme les familles désignées. En 1943, quelques familles sont transplantées en Autriche et en Silésie. En juillet 1944, la wehrmacht enrôle la dernière « classe » concernant notre village.

Le village se trouvant au bord de la Moselle, les allemands décrètent les abords de la rivière zone de combats, les minent minutieusement et somment les habitants d’évacuer.

Le 5 novembre 1944, les américains établissent un pont de bateaux à Uckange et traversent la Moselle enfin en décrue.
Le groupement Bacon attaque le long de la rive-est et le 16 novembre 1944 Ay sur Moselle est libéré.


guerre2.jpg
Entrée des troupes américaines dans le village


 

Victimes de la guerre à AY sur Moselle
Militaires et civiles

BOSLER Roland 31.08.44
CHATY Albert 27.10.43
CHEVREUX Aimé 15.02.45
CHEVREUX Germain 09.10.44
GORZELANCZYK Valentin 08.06.44
JOLIVALT Robert 06.07.43
KELNER Edouard 22.08.44
PELTE Marie Bernadette 23.08.44
REPPERT Chrétien 15.06.40
STEINMETZ Guidon  
ZELL Charles 25.01.44



Personnes natives ou ayant vécues à Ay, mortes au camp de concentration d’Auschwitz.
Corrections apportées le 19.07.07 par le Docteur Olivier CAHEN.

Mon grand père Ferdinand CAHEN né à Ay le 19 mars 1880, décédé officiellement le 07.09.43 (en fait le 05) convoi n° 59 – (vivait à Metz).

Son père Abraham CAHEN d’Ennery était venu à Ay après son mariage (09.11.1858) avec Rose ISRAEL née à Ay (12.01.1840) dont les parents Moïse ISRAEL et Plutin LEVY tenaient l’épicerie d’Ay. Ils eurent 11 enfants, tous nés à Ay entre 1860 et 1885. Egalement déportés et dès leur arrivée gazés car trop âgés.

Son frère Léon né le 23.02.1870, décédé le 25.08.44 convoi 82 (il vivait à Hagondange avant guerre).

Sa sœur Léonie (épouse AMSELLE) née le 26.01.1868, décédée le 23.05.44 convoi 74.

Et leur sœur Régine (épouse LEVY) née le 7 mars 1885, décédée le 10.03.49 convoi 69 (vivait à Hettange Grande).

- CAEN Félix né le 15.12.1868 convoi 62 (vieille famille d’Ay signalée dès 1801).
- SALOMON Alfred, né le 18 juillet 1887, décédé le 18.04.44.
- SALOMON Marcelle née le 03.10.1901 convoi 71.
- SALOMON Michel, né le 14 décembre 1882, décédé le 27.09.42.


Source :

- Extraits du livret « Quand mon village s’appelait Aich an der Mosel »

Rédaction :
Christian JEAN


Date de création : 11/10/2009 @ 22:58
Dernière modification : 17/10/2009 @ 00:48
Catégorie : Thématiques
Page lue 1196 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°2 

par Florent_PIERRON le 20/03/2010 @ 10:50

Bonjour,

Voici quelques informations complémentaires sur la famille CAHEN :

- Bénel CAHEN né le 12/12/1835 à Ay, marchand de bestiaux puis boucher, fils de Lambert CAHEN et Elisabeth CAHEN.

- Henriette CAHEN née le 20/05/1836 à Ennery, cuisinière, fille de Moyse CAHEN et Marguerite CREHANGE.

- Mariage de Bénel et Henriette CAHEN le 05/03/1862 à Ay. Un contrat de mariage a été rédigé le 25/02/1862 chez maitre Dauphin, notaire à Vigy.

- Le couple a eu 5 enfants : Michel, Lonas, Elisabeth, Julie et Félix (décédé à Auschwitz).

Ces informations sont issues du livre "Les familles d'Ay, Flévy et Trémery" rédigé par Mme LALLEMENT. Vous trouverez une description de l'ouvrage à l'adresse suivante : http://amicale.asm.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=85

En ce qui concerne l'acte de naissance de Julie CAHEN, il convient de le rechercher aux Archives Départementales de la Moselle à Saint Julien les Metz. Un déplacement est nécessaire, les recherches ne sont pas effectuées par correspondance.

Cordialement,

Réaction n°1 

par pilloy le 18/03/2010 @ 14:58

Bonjour,

Je viens enfin de decouvrir le lieu de naissance de mon ARGMM

CAËN julie née le 28.3.1867 à AY sur moselle de CAËN benel et de CAHEN henriette.

Je lis votre article et retrouve des CAËN et CAHEN dans ce village, avez vous la possibilité de me communiquer des renseignements sur ces familles, je n ai actuellement pas l'acte de naissance de julie CAEN en ma possesion il faut que je fasse la demande en mairie.

Bien entendu je participe aux frais occasionés par ces recherches.

Comptant sur une réponse,

Très cordialement

yolande PILLOY

ypilloy@club-internet.fr


^ Haut ^