L'Amicale

Fermer Présentation

Fermer Expositions

Fermer Publications

Nos recherches

Fermer Aidez-nous !

Fermer Ay sur Moselle

Fermer Biographies

Fermer Historique

Fermer Thématiques

Dernière MAJ

14 octobre 2011

Visites

 20986 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Thématiques - Le moulin

La construction du moulin s’acheva en 1748, date qui est encore gravée au dessus du porche d’entrée. Le premier propriétaire, Dominique STOUFFLET, mort en 1793 repose dans les caves du moulin.

En 1910, Nicolas NOCKELS modifia les équipements du moulin avec l’aide de Monsieur CHEVALIER ingénieur à Metz. Les deux roues extérieures furent remplacées par une seule roue. (1)

Celle-ci avait un diamètre de 6,50 m et une largeur de 2,20 m. Elle faisait trois tours et demi à la minute. A l’intérieur du bâtiment, le mouvement de cette roue mettait en action des axes et des courroies actionnant des meules et de nombreux tamis. Les engrenages en fer étaient accouplés avec des roues dentées en bois. Au moindre incident (pierre dans le blé par exemple) la roue en bois s’éjectait ou se cassait sous l’effet de l’effort.
 

moulin1.jpg


Le dernier meunier fut François NOCKELS qui exerça son activité à temps plein jusqu’en 1970 puis au ralenti jusqu’en 1972 (date de son décès). Malheureusement celui-ci ne produisait pratiquement plus de farine de blé. Dès 1950, les nombreux sacs que l’on voyait encore entreposés là contenaient du mais, du seigle et de l’orge qu’il moulait pour le bétail des cultivateurs des environs. Une de ses activités principales consistait à concasser l’avoine pour les chevaux (1) et (2).

En 1947 eut lieu une des plus grosse crue de la Moselle. Le soir, la famille PINEL qui habitait dans le bâtiment en face du moulin côté Ay, entendait les clapotis de l’eau contre le banc situé sous leur fenêtre. Au matin, n’entendant plus de bruit, monsieur PINEL se leva et descendit à la cuisine qui était dans l’eau. Toutes les poules étaient noyées.

Messieurs Roger NOCKELS, Gaby AUBERT et Emile BONNAVENTURE arrivèrent au secours avec une grande barque (environ 10 mètres de long).

Monsieur NOCKELS, sa femme puis madame PINEL avec sa fille et monsieur PINEL montèrent dans l’embarcation. Madame PINEL fit jurer son mari de sauver sa fille en priorité. Celui ci eu juste le temps d’emporter les 4 petits cochons dans un sac sur son dos et le chien. La barque dériva au gré des courants, d’abord vers le muret en face du moulin puis en direction du café PFEIFFER (Martin Pêcheur). Enfin grâce à des ferrets (sorte de perche), les trois secouristes dévièrent l’embarcation en direction du village. En chemin, celle ci se coinça dans les piquets délimitant les parcs. Ce n’est que tard le soir que les occupants débarquèrent à l’entrée du village (à l’emplacement de la maison de Monsieur Francis CHEVREUX). En mettant pieds à terre, tous se mirent à pleurer (2).

En 1953 ou 1954, un pêcheur sur un canot pneumatique fut emporté par le courant et chavira. Le bateau explosa dans la roue du moulin suivi par le pêcheur qui par chance en réchappa avec des contusions à un pied. Comme le courant était fort, il n’y avait qu’une traverse sur deux à la roue du moulin. Le pêcheur passa sous la roue et ressorti entre deux traverses (2).

De nos jours, après la reconstitution d’une roue, le moulin retrouve une nouvelle activité dans la restauration (Photo autorisation de M. EGROTTI).

    
 


Documentations et extraits :
- Article de presse datant de 1965 (A Ay sur Moselle, le dernier moulin à eau de la Moselle, âgé de 215 ans, tourne encore grâce à un bon vieux maître Cornille). [1]
- Entretien avec Madame Giselle PINEL (fille de François NOCKELS) et Monsieur Georges PINEL son époux. [2]

Rédaction:
Christian JEAN


Date de création : 11/10/2009 @ 22:49
Dernière modification : 17/10/2009 @ 00:39
Catégorie : Thématiques
Page lue 970 fois

Réactions à cet article


Réaction n°3 

par Florent le 05/10/2011 @ 13:19

Bonjour,
L'article de presse a été envoyé hier à votre soeur.
Bonne journée,

Réaction n°2 

par vincent le 05/10/2011 @ 00:28

Je me joins à ma soeur pour vous remercier d'avoir graver ces histoires entendues de nombreuses fois et pour vous réclamer le texte de cet article. J'y suis d'autant plus sensible car moi-même, je suis meunier de formation.


Réaction n°1 

par cecile le 04/10/2011 @ 21:24

Combien de fois j'ai entendu toutes ces histoires sur le moulin... Mes grands-parents, Gisèle et Georges, nous en parlent très souvent.
Scoop, après la mort de mon arrière grand-père François, la roue du moulin a été volée. Il me semble que celle que l'on peut voir aujourd'hui date de l'époque de l'ouverture du restaurant.
Pouvez-vous m'envoyer l'article de presse de 1965 sur le moulin. Merci

^ Haut ^