L'Amicale

Fermer Présentation

Fermer Expositions

Fermer Publications

Nos recherches

Fermer Aidez-nous !

Fermer Ay sur Moselle

Fermer Biographies

Fermer Historique

Fermer Thématiques

Dernière MAJ

14 octobre 2011

Visites

 22067 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Thématiques - Les valeureux paysans
1636. Louis XIII règne; Richelieu gouverne. Ferdinand 11, empereur d’Allemagne, poursuit sa chimère de grouper en un Empire ses états dis­parates. Son fils, qui lui succédera en 1637, sera contraint de signer en 1648 le traité de Westphalie qui mettra fin à la guerre de Trente Ans. La guerre de Trente Ans La période la plus douloureuse pour notre région. A la guerre, officielle pourrait-on dire, s’ajoutent les pillages, les massa­cres, les tortures que suit le cortège de la peste et des famines. Les chroniqueurs ne peuvent en parler sans que « le cœur ne saigne ni ne pleure ».

Charles IV, duc de Lorraine, allié de l’Empereur, court le pays avec son armée de mercenaires. Le duc de Weimar, Bernard, court le pays au profit du roi de France. Le roi Gustave Adolphe de Suède, soudoyé par la France, fait la guerre à l’Empereur. Et toutes ces troupes recrutent des bandits de grands chemins et vont, d’un village à l’autre, pillant, brûlant, massacrant.
 

eglise.jpg
 
Des bandes de Croates, du parti de l’Empereur, logent à Bassompierre (près d’Audun-le-Roman) et à Hambé. Le deux juin ils sortent de leur repaire et projettent de piller Trémery et Ay. Les populations fuient et, encore une fois, les forêts cachent une population terrorisée. Cependant, dans des villages proches de Metz, des paysans qu’animait l’énergie du désespoir avaient résisté avec succès. Nos villageois se disposent à faire de même.

7 paysans résolus se réfugient dans l’église d’Ay où se trouvaient les plus intéressantes richesses de la paroisse. Les Croates les interpellent mais nos paysans sont bien armés. De rage les barbares mettent le feu au village. La fumée entoure l’église et nos braves peuvent à peine se voir l’un l’autre. Puis, profitant d’une éclaircie, ils font feu de leur mousquet sur les Croates qui pillent les maisons.

- Paysan, rends-toi, tu auras bon quartier !

- Nous voulons vivre et mourir là !

Les brutes en crèvent de dépit, brisent les portes de l’église et allu­ment un feu de bois au milieu de la nef. Nos paysans se barricadent dans le clocher, jettent la voûte au bas pour laisser s’échapper la fumée, se confient à Dieu et décident de combattre et de mourir là. Ils voient les barbares jeter des membres de leur famille dans les brasiers. Ils rechargent leurs mousquets et leurs arquebuses. Pendant ce temps les Croates s’assemblent devant l’église pensant que nos braves sont morts étouffés. Mais eux ajustent le plus gros des Croates et déchargent leurs armes tout en hurlant leur courage. Les ennemis jonchent la place. Leur chef, consumé de rage, décide de donner l’assaut. Il ameute ses cavaliers qui mettent pied à terre et avancent, à plus de cinquante. Les paysans les laissent appro­cher. A bonne portée une rude décharge creuse les rangs des Croates.

Découragé, le Commandant sonne la retraite et s’en retourne à Bas­sompierre. Trente trois de ses hommes sont tués. Nos paysans n’ont aucune blessure. Ils descendent du clocher fumant et l’on voit surgir sept diables noirs de suie!

Pauvre village Les maisons effondrées fument, les blesses hurlent, les femmes sont hagardes; il plane l’horrible odeur des corps brûlés. Seul le clocher de forte pierre est là, en mauvais état bien sûr, témoin de foi et de courage. Les maisons de Trémery ont peu souffert tant les Croates étaient occupés par la vaillance des paysans d’Ay.

Mais le triste cortège de la guerre est en marche. La peste se déclare. Le quart de la population disparaît. Certains villages n’ont plus que quel­ques habitants. Une infecte puanteur se répand car il n’y a pas assez de gens valides pour enterrer les morts.

Plus tard, envoyé par Saint Vincent de Paul, le frère Mathieu REGNARD apportera des secours au pays messin.


Source :
Charles DOSSE, Le Haut Chemin sur la rive droite. 1987.

Date de création : 11/10/2009 @ 22:29
Dernière modification : 12/10/2009 @ 21:28
Catégorie : Thématiques
Page lue 685 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^