L'Amicale

Fermer Présentation

Fermer Expositions

Fermer Publications

Nos recherches

Fermer Aidez-nous !

Fermer Ay sur Moselle

Fermer Biographies

Fermer Historique

Fermer Thématiques

Dernière MAJ

14 octobre 2011

Visites

 22723 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Historique - 19ème siècle
1801 : Le 20 Juillet. Partage en portions égales des biens communaux entre les 115 familles de la commune.
 
1802 : Etablissement d'un bac sur la Moselle à Ay. Auparavant le bac se trouvait à Hauconcourt.
 
1804 : Les habitants sont astreints aux corvées sous peine d'amendes (réparation des chemins).
 
1805 : Le village ayant été incendié 2 fois dans une seule année sans qu'une maison ait échappée aux flammes exceptées celles éparses et isolées, on peut conclure que pour de nouvelles constructions il convient d'aligner toutes les rues de manière à rendre les chemins de communication directs. Le service divin est célébré dans une grange, l'église étant en ruine. Le village a été entièrement ravagé par deux incendies.
 
1810 : Construction d'une nouvelle église.
 
1813-1815 : Réquisition de vivres pour l'armée.
 
1816 : Débordement de la Moselle.
 
1824 : Débordement de la Moselle.
 
1826 : Au mois de Mai, construction d'un pont sur le ruisseau de Logne, "La ponte".
 
1828 : Construction d'un bac pour traverser la Moselle.
 
1830 : Couverture de deux lavoirs: lavoir de la Choeme et la Fontaine.
 
1832 : Le choléra Morbus.
Les paroissiens d'Ay ont fait voeux de donner à l'église les statues de Saint Roch et Saint Sébastien. Ils plaçaient dans leurs maisons des petites images du Sacré-coeur. Ils furent préservés du fléau tandis que leurs voisins de Trémery furent décimés comme le registre des actes religieux de cette année en fait foi.
 
1833 : Achat d'une maison près du cimetière pour en faire l'école des garçons.
 
1834 : Le 26 Mai. Le sieur Jean Nicolas CIRE et Pierre VALENTIN se sont présentés chez moi et m'ont déclarés que le père BASTIEN ainsi que la mère, les 2 fils et la fille se sont permis d'entrer dans la maison de Pierre VALANTIN avec une hache à la main. Etant entrés dans l'allée, ils ont battu la femme de Pierre VALANTIN, après l'avoir enfermée dans l'allée. Le sieur Michel CHAUFFERT avec le père BASTIEN sortirent de la maison avec la hache à la main, ainsi que Barbe ZEGUT femme de Pierre CERTZ, le sieur Alexis fils de Michel GIRY, le fils François BIRTER ainsi que bien des autres.
 
1836 : Découverte d'un cadavre.
Le 14 janvier à une heure de l'après midi, par devant nous Joseph TAILLEUR, maire officier de l'Etat Civil, sont comparus Pierre STOUFFLET, meunier, 57 ans et Julien STOUFFLET, meunier, 24 ans, fils de Pierre STOUFFLET, lesquels nous ont déclaré qu'ils venaient de trouver un cadavre gisant sur le territoire de cette commune, lieu dit dans les prés Bertôt. Nous nous sommes transportés de suite sur les lieux, y étant arrivés avec les dits déclarants, nous avons reconnus qu'il y avait été amené par l'inondation d'eau et qu'il était déjà en putréfaction. Il était vêtu d'une redingote bleue à collet droit, croisant sur le devant, avec des boutons fleuris en corne fondue, un pantalon noir, une chemise en percale, des bretelles en coton dont le bout bas était élastique, une cravate en soie. Sa taille paraissait être d'environ 1m90. De tout quoi, nous avons dressé le présent procès verbal.
 
1836-1840 : Travaux au presbytère.
 
1939-1841 : Construction de l'école des filles dans le presbytère.
 
1840 : Construction d'un nouveau bac pour passer la Moselle.
 
1842 : Recensement de la garde nationale
Total de 146 hommes dont 68 célibataires mobilisables de suite et 78 hommes de réserve.
 
1843 : Règlement concernant la foire d'Ay.
Le 16 Juillet 1843, le maire considérant les accidents qui peuvent résulter d'une réunion nombreuse à laquelle se mêle une foule de gens étrangers et qu'il peut résulter de cette réunion un mouvement favorable aux voleurs et aux escrocs:
 
1/ qu'une sécurité pleine et entière doit être assurée aux personnes qui fréquentes les foires.
 
2/ la foire instituée par ordonnance royale du 23 Mai dernier s'ouvrira annuellement le dernier mardi du mois d'Août à 7 heures du matin et sera close le même jour.
 
3/ les marchands qui viendront devront exhiber une patente et acquitter le droit de place.
 
4/ le champ de foire destiné à la vente des bestiaux se tiendra au lieu dit "le haut d'Ay"
 
5/ les faiseurs de tours, escamoteurs, saltimbanques, chanteurs publics seront tenus de se munir d'une permission qui leur sera remise sur la présentation de l'autorisation dont ils doivent être porteurs.
 
6/ les jeux de hasard sont expressément défendus.
 
7/ au cas où quelque contestation s'élèverait sur l'origine des marchandises exposées en vente et si la possession n'en pouvait être justifiée, les marchands sont prévenus qu'il y aura lieu à leur égard, à la revendication autorisée indépendante des dommages et intérêts.
 
(la foire sera supprimée en 1887)
 
1843 : Le 8 Novembre. Séance du conseil municipale relative au tarif à percevoir sur le champ de foire:
Pour chaque cheval : 15 francs
Pour chaque vache : 15 francs
Pour chaque porc : 5 francs
Pour une voiture ou charrette sur le champ de foire : 30 francs
Pour chaque mètre carré occupé par les baraques : 15 francs

1850 : Biens communaux : Mobilier de la mairie et de l'école, un drapeau tricolore, 15 fusils, 2 tambours.

1852 : Création d'un corps de sapeurs-pompiers.
 
1855 : Création d'un nouveau bac pour traverser la Moselle.
 
1861 : Reconstruction du presbytère.
 
1870 : Guerre de 1870.
Ay fut occupé par une ambulance allemande ce qui protégea jusqu'à un certain point la paroisse qui échappa à toutes les réquisitions auxquelles furent soumises les paroisses voisines. Les offices publics cessent. Néanmoins la protection divine fut manifeste car durant l'occupation (plusieurs mois), malgré le typhus qui décima les nombreux malades qui passèrent par Ay, au nombre d'au moins 4000, le curé fut atteint et ce ne fut qu'après l'évacuation qu'une autre victime périt de cette maladie.
 
1874 : Projet d'exhaussement de l'école des filles.
 
1875-1883 : Travaux à l'église.
 
 
Source :
GRANDVEAUX Michèle, Bourgeon de la commune.

Date de création : 11/10/2009 @ 22:12
Dernière modification : 11/10/2009 @ 22:23
Catégorie : Historique
Page lue 780 fois

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^